top of page
Rechercher

L'OFFICIEL MAROC: « JE SUIS RAVI DE VOIR LES MAROCAINS MORTER MES MONTRES »

Le créateur de la marque Napoléon & Joséphine est aussi connu pour avoir monté le premier Opéra Royal du Maroc qui s’est produit à Casablanca le 30 novembre dernier.


L'Officiel Montres: Vous avez créé votre propre marque de montres Napoléon & Joséphine, quel a été le déclic?

David Serero: J'ai toujours été passionné par l'histoire de France et l'élégance à la française. J'avais en tête depuis longtemps de créer une marque de la même façon que j'ai créé ma marque de présentation d'opéra. J'avais plusieurs idées, mais je ne trouvais pas ce que je recherchais car je voulais quelque chose d'unique.


Pourquoi avoir choisi le nom de ce grand personnage de l'histoire de France et celui de son épouse?

Napoléon représente l'élégance française, une époque et un style. Je laisse de côté bien entendu ses failles historiques qui appartiennent à l'Histoire. Napoléon et Joséphine symbolisent aussi l'amour et la richesse d'un style unique qui est toujours présent. Je rajouterais aussi que Napoléon n'a jamais cessé d'innover et de bâtir.


Comment définiriez-vous vos modèles et quelles sont leurs principales caractéristiques?

Ils enveloppent beaucoup le style napoléonien et donc celui de l'Empire. Le rouge Napoléon est ce qui définit la marque avec des rappels tels que les lettres en chiffres romains

(Napoléon était fasciné par l'Empire romain), le bleu émeraude, l'or et bien sûr le rouge du bracelet en cuir qui rappelle aussi celui du Code civil lui-même crée par l'empereur. Et maintenant, il me fait penser au rouge du drapeau marocain, ce dont je suis très fier.


Comptez-vous développer d'autres modèles?

Oui bien entendu, je travaille déjà sur une deuxième collection.

Mais ces modèles auront toujours quelque chose d'iconique pour moi. Je travaille aussi sur un modèle de sac et de veste féminins, le tout en cuir rouge avec des détails en or.


Vos montres sont très élégantes et restent abordables, c'était une exigence de départ?

Oui absolument. Je veux montrer qu'on peut être élégant avec un tarif abordable et porter une montre qui ait un cachet et une signature. J'ai testé ces modèles durant une année avant de les mettre en vente. Je voulais m'assurer de leur résistance, mais aussi de la réaction du public, car c'est lui que je souhaite satisfaire. Lorsque je vois que très régulièrement on me demande la marque de la montre que je porte et qu'on me propose même de me l'acheter sur place, alors j'ai réussi ce que je souhaitais : faire un modèle efficace et reconnu par le public pour ses qualités et son prix abordable.


Vous êtes vous-même un passionné de montres, quelles sont

vos préférées, à part votre marque?

Je suis un grand fan du modèle Orlinski de Hublot. Je fais en ce moment un film sur l'artiste sculpteur Richard Orlinski, qui est aussi un ami, qui a dessiné cette montre exceptionnelle. J'ai eu l'honneur d'interviewer le CEO d'Hublot Mr Ricardo Guadalupe, un très grand monsieur, qui m'a rendu encore plus passionné de cette marque et de ce modèle en particulier.


Vos montres sont disponibles sur votre site.

Comptez-vous ouvrir une boutique au Maroc?

Je l'espère un jour. Le Maroc est une priorité pour moi. En tout cas, j'ai un grand plaisir à en offrir à mes amis marocains et ils sont à chaque fois ravis et moi aussi quand je vois mes modèles à leur poignet !


Hormis l'horlogerie, vous êtes aussi un grand passionné d'opéra. Vous avez monté et présenté le mois dernier, le 1er Gala Historique de l'Opéra royal du Maroc. Comment avez-vous réagi face au bel accueil qu'a eu ce spectacle?

C'était un rêve qui est devenu réalité. D'ailleurs comment peut-il en être autrement au Maroc ? Il y a quelque chose de spécial dans ce pays qui fait que tous les rêves peuvent se réaliser. J'ai fait la promesse avant que le gala d'ouverture ne démarre que l'opéra aura sa place au Maroc, et le Maroc sa place dans le monde de l'opéra. La longue standing ovation et toute cette émotion qui remplit la salle sont la preuve qu'il existe un public, non pas "d'élite", mais bien un public populaire qui veut voir de l'opéra. L'événement a eu d'ailleurs un retentissement mondial.


À quand la tournée prochaine?

Nous avons trois productions majeures qui sont prévues pour début 2024, avec trois créations mondiales pour l'Opéra Royal du Maroc : "Carmen, la Marocaine", "Othello, le Marocain" et le 1er opéra en darija sur la Marche Verte.



5 vues0 commentaire
bottom of page